Image
Ecole nationale supérieure d'architecture et paysage de Lille
Image
Image
Image
Valider
Image
ensapl English
Image
Ecole nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille
Image
Evénements
  l  
Expositions
  l  
Ces architectures qui nous emballent
Image


co-production Maison de l'architecture de Picardie,
École Nationale Supérieure d'Architecture et de Paysage de Lille et
Maison de l'architecture et de la ville Nord Pas de Calais.

Lieu : Maison de l'architecture de Picardie
15 Rue Marc Sangnier 80000 Amiens
 

En accompagnant le développement euphorique de la société de consommation des années soixante-dix, le sac plastique publicitaire s'est vite imposé comme un objet du quotidien principalement apprécié pour son faible coût et sa grande résistance mécanique. Quelques années plus tard, avec l'éveil d'une nouvelle conscience écologique, ces vertus se sont vite retournées contre lui au point d'en faire l'emblème des dérives polluantes de notre société, liées ici à l'utilisation abusive et irraisonnée d'un objet quasiment indestructible, dangereux pour certains équilibres naturels, mais surtout visible et donc très embarrassant.

Cette exposition propose justement de s'intéresser à l'impact visuel des sacs plastique qui fut à l'origine de leur exploitation publicitaire. Il s'agit ici de concentrer notre attention sur les impressions qui recouvrent ces sachets en ne retenant que les images d'architectures, un corpus qui se distingue par l'écart troublant qui sépare l'inertie pesante des édifices représentés et la légèreté vaporeuse des supports utilisés. Sortis des fonds de tiroirs de cuisine où ils sont habituellement remisés pêle-mêle, ces pochons racontent alors quantités d'histoires où cohabitent représentations savantes et images populaires, des dessins qui rendent compte d'une réalité parfois fantasmée ou sublimée par les logiques commerciales. En effet, cette dimension marchande est toujours présente et un monument bien choisi suffit à rappeler l'emplacement d'une boutique à peine évoquée.

Quelques mots, un édifice facilement reconnaissable, une silhouette suffisent pour transporter l'observateur attentif dans un univers surréaliste né d'improbables collusions qui stimulent l'esprit.
Extraits d'une collection de 400 pièces augmentée de quelques exemplaires amicalement prêtés par le saccuplastikophile Bernard Cadot, les sachets sélectionnés pour cette exposition livrent des images et laissent entrevoir des voyages suggérés par des historiens de l'architecture qui ont accepté de sortir des règles académiques qui dominent habituellement leur champ disciplinaire. Aux descriptions expertes s'ajoutent des enquêtes nourries de recherches effectuées en archives et des investigations sur le terrain qui ont permis de recueillir des informations complémentaires ou de précieux témoignages. Le sac devient document, la preuve d'une rencontre bienveillante entre une activité et un monument où s'expriment des temporalités différentes mais complémentaires.

Les historiens qui ont bien voulu se prêter au jeu ont souvent mis l'accent sur ces rencontres improbables où se mêlent des registres distincts sources de fécondes interprétations parfois alimentées par une imagination débridée. En effet, l'architecture figurée n'a pas de limites et cette exposition montre comment à partir de quelques images apparemment sans importance peuvent s'enchâsser différents niveaux de lecture capables de livrer de précieuses informations, de raconter des histoires, de faire naître des fictions et de susciter des interprétations libres et sérieuses pour le plaisir du curieux.

Éric Monin
historien de l'architecture, saccuplastikophile, maître assistant à l'ensapLi
lle
Image
Image
Image
Image
Image
ENSAPL Ecole nationale supérieure d'harchitecture et de paysage de Lille
Evenement ENSAPL
Image
Image
Image
Image
Image
Image
L'ensapLille est membre de la
Conférence Régionale des Grandes Ecoles
 
L'ensapLille est partenaire
de l'Université de Lille
Image