Image
Ecole nationale supérieure d'architecture et paysage de Lille
Image
Image
Image
Valider
Image
ensapl English
Image
Ecole nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille
Image
Travaux
  l  
Travaux en architecture
  l  
Travaux de master
  l  
Habiter le Grand Paris - workshop
  l  
Habiter le Grand Paris - la règle et l'exception
Image
La règle et l'exception : tissage et équité

étudiant(e)s : Solène Pira, Etienne Schillers, Sandra Robert-Tissot

 
Le troisième groupe s'est appuyé sur la force géographique d'une ancienne voie royale, l'actuelle avenue Paul Vaillant Couturier, dont la géométrie s'est étendue sur plusieurs kilomètres de large à tout le parcellaire et le réseau viaire, qui forment une grille sous-jacente tramant ce territoire.
Cette « règle » est pourtant perturbée par un certain nombre d'« exceptions ». Les infrastructures, chemin de fer puis réseau autoroutier, se sont implantées selon d'autres logiques (techniques, économiques, grande échelle, etc.). Les nœuds qu'elles créent, les délaissés qu'elles engendrent, et l'agrégation autour d'elles de tissus tels que des zones industrielles ou d'activités, forment ces « exceptions » à la règle, qui agissent comme de réelles barrières physiques, attirent l'habitat précaire et de grande zones monofonctionnelles  sans urbanité.
A l'horizon 2030, ce territoire sera desservi par la Tangentielle et par le Grand Paris Express (métro souterrain), dont plusieurs arrêts sont programmés, à des nœuds stratégiques de croisement entre la ligne de T1, la gare RER du Bourget. L'inter modalité recherchée ne fera que complexifier d'avantage ces nœuds, par les flux de voyageurs, mais aussi l'intensité d'activités qu'elle va engendrer.
Ce projet propose alors trois types d'actions :
Restructurer : La trame est un outil simple et clair  pour l'organisation et la fluidité de l'espace. Chercher à rétablir la continuité de grands axes Est-Ouest et Nord-Sud permet de désenclaver et de rapprocher des lieux de vie.
Tisser : Une deuxième action est de démultiplier cette trame aux abords des nœuds complexes, pour augmenter et rendre lisible les possibilités de cheminements et de franchissements. Ce resserrement de trame pourrait par exemple relier le parc de la Courneuve au Nord-Ouest, le parc de la Bergère et le canal de l'Ourcq au Sud-Est.
Rendre équitable : ce maillage devient le support d'un développement équitable des quartiers des futures gares du GPE. Il ne s'agit pas de concentrer toute l'intensité (commerces, bureaux, etc.) dans un périmètre serré autour des gares, mais au contraire de la diffuser dans un périmètre plus large, maillé d'espaces publics aménagés, dans les quartiers d'habitation existants, en demande de petits commerces de proximité, de lieu de travail, et d'activités.
Image
Image
Image
Image
ENSAPL Ecole nationale supérieure d'harchitecture et de paysage de Lille
Evenement ENSAPL
Image
Image
Image
Image
Image
Image
L'ensapLille est membre de la
Conférence Régionale des Grandes Ecoles
 
L'ensapLille est partenaire
de l'Université de Lille
Image