Image
Ecole nationale supérieure d'architecture et paysage de Lille
Image
Image
Image
Valider
Image
ensapl English
Image
Ecole nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille
Image
Recherche
  l  
Publications
  l  
Lettre d'information
  l  
Lettre d'information n°6
Image
Editorial


Le Lacth, un laboratoire pluridisciplinaire
dans une école nationale supérieure d'architecture et de paysage
 

La construction des domaines de recherche, les différentes disciplines dont sont issus les chercheurs et leurs différents domaines de connaissance expliquent le caractère pluridisciplinaire du nouveau projet scientifique.
Intégré à un établissement accueillant deux formations spécifiques - la première à l'architecture, la seconde au paysage -, le laboratoire fonde son projet scientifique sur la complémentarité de ses formations et sur les relations entretenues dans la recherche entre les questions de l'architecture et celles du paysage. Les domaines de recherche qui structurent le Lacth sont en relation étroite avec la structuration du cycle de Master de la formation initiale et facilitent la lisibilité du contenu des domaines et leur évolution.
Les travaux scientifiques du Lacth, en raison de leur développement au sein d'un établissement marqué par la spécificité de ses méthodes d'apprentissage, convergent vers l'enseignement du projet d'architecture et de paysage. La pratique du projet interroge également l'évolution de ces travaux scientifiques. En tant que laboratoire pluridisciplinaire visant une meilleure connaissance de l'architecture, du projet urbain et du paysage contemporains, le laboratoire développe trois échelles de travaux de recherche que l'on retrouve logiquement dans le contenu de cette 6e livraison de la Lettre d'information.

Trois échelles de travaux scientifiques
Les chercheurs du Lacth ont été formés et ont développé des compétences spécifiques liées à leurs itinéraires personnels. Architectes et paysagistes ayant poursuivis des doubles cursus universitaires, scientifiques, historiens, philosophes, géographes ayant, dans le cadre de leurs propres disciplines concentrés leurs travaux sur l'architecture, la ville et les paysages, ils poursuivent un itinéraire que leurs travaux personnels, doctorats et habilitations
à diriger les recherches, ont souvent canalisé vers des compétences singulières et des problématiques originales reconnues par la communauté scientifique et lisibles dans les dynamiques cognitives,
la densité des actions de valorisation et les publications. Cette échelle disciplinaire de travaux nourrit l'ensemble du laboratoire.
Les représentations des différentes disciplines au sein du Lacth facilitent par ailleurs une échelle interdisciplinaire. La collaboration et le regroupement des chercheurs des différents domaines permettent de répondre à des projets de recherche spécifiques ou à des demandes sociales particulières.
Groupement de compétences dont l'association est indispensable pour aborder un sujet, intérêt commun pour un objet d'étude, complémentarité dans les méthodes sont les raisons essentielles
qui motivent la collaboration des chercheurs. Les recherches et contrats concernés par cette logique «collaborative» sont détaillés dans cette lettre. Leur diversité montre l'intérêt des collaborations interdisciplinaires dans les tentatives de compréhension des réalités contemporaines.
Enfin, la volonté d'un projet fédératif pour le laboratoire a confirmé l'échelle transdisciplinaire. Villeneuve d'Ascq est le terrain choisi pour ce projet, en vue de proposer une approche scientifique globale de la question du contemporain appliqué à un territoire localisé.

Un cadre pour la recherche
En 2012-2013, trois nouveaux chercheurs et une nouvelle ingénieure de recherche ont rejoint le Lacth, qui a par ailleurs accueilli deux stagiaires.
Les échanges suscités par l'élaboration du nouveau programme scientifique et du rapport d'activités pluriannuel (2008-2013) ont conforté les volontés de collaboration et d'expérimentation du laboratoire — qui, aujourd'hui, fédère 25 chercheurs (dont 16 sont enseignants à l'Ensapl, 4 HDR), 12 chercheurs-associés et 9 doctorants.
Cette 6e Lettre ambitionne simplement de rendre visible et de faire partager les résultats de cette évolution récente, ancrée sur la politique ambitieuse de l'Ensapl en matière de recherche.
 
Richard Klein
 
 
ENSAPL Ecole nationale supérieure d'harchitecture et de paysage de Lille
Recherche ENSAPL
Image
Image
Image
Image
Image
Image
L'ensapLille est membre de la
Conférence Régionale des Grandes Ecoles
 
L'ensapLille est partenaire
de l'Université de Lille
Image