Image
Ecole nationale supérieure d'architecture et paysage de Lille
Image
Image
Image
Valider
Image
ensapl English
Image
Ecole nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille
Image
Travaux
  l  
Projets de concours
  l  
Des étudiants de l'ensapLille mentionnés au prix Wilmotte 2016
Image
Descriptif du projet lauréat du prix Wilmotte 2016

Martin Ferrand et Paul Jeanteur (étudiants en architecture licence 3)

Le site sur lequel s'insère le projet se caractérise en grand partie par un lien étroit avec la zone du M.I.N de Rungis ainsi que par l'influence plus diffuse d'Orly. Ce territoire complexe, aujourd'hui soumis à de nombreuses mutations, au delà des questions d'ordre architecturales soulève de véritables problématiques urbaines.
Véritable ville en soi, le marché de Rungis comme zone stratégique majeure étonne par sa dimension paradoxale, tantôt bousculé par l'activité frénétique du marché, tantôt éteint le jour à sa fermeture. Le piéton s'y aventurant se risque dès lors à expérimenter un environnement presque étrange et peu propice à la déambulation, à des espaces publics tout simplement inadaptés.
Notre projet en s'appuyant en parti sur ces constats de départ exprime cette volonté d'articuler à la fois une échelle urbaine et architecturale. A cette macro échelle de la ville, le bâtiment par sa dimension verticale vient rompre avec une certaine horizontalité du site, de l'autoroute qui vient couper le paysage en deux. Notre volonté est d'inscrire Pondorly comme un signal fort dans le grand paysage, d'offrir un repère sur un territoire relativement étalé.
Au delà du simple geste architecturale, le bâtiment s'intègre à une réflexion plus large, celle de requalifier et transformer en partie les abords de Pondorly et du M.I.N.
Aujourd'hui niée, le projet tend également à renouer avec la fonction traversante du pont, lui redonner toute sa dimension publique. Cette déambulation vient appuyer et prolonger un axe paysagé et piéton longeant en partie la grande halle de Rungis. Cet espace permet en plus de générer de nouveaux usages une certaine mise à distance de la circulation, de ses nuisances sonores et visuelles.
Réalisé en 1967, le bâtiment étonne aujourd'hui par une certaine rigueur, une architecture à la fois massive et relativement fermée. De son caractère public ne résulte aujourd'hui que les étroites coursives qui viennent longer le bâtiment.
Notre attitude vis à vis de celui-ci réside à la fois dans une volonté de révéler sa structure tout en instaurant un dialogue avec celle-ci, une forme continuité. La structure métallique elle même très brute et simple se détache de la matérialité de l'enveloppe en cuivre du bâtiment. La continuité de cette structure contraste avec les volumes pleins de l'enveloppe intérieure. La double peau permet d'offrir une protection vis à vis à vis des nuisances sonores engendrées par le périphérique tout en venant générer cette porosité entre intérieur et extérieur, ces espaces hybrides à même de se réinventer chaque fois en fonction des besoins.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
ENSAPL Ecole nationale supérieure d'harchitecture et de paysage de Lille
Evenement ENSAPL
Image
Image
Image
Image
Image
Image
L'ensapLille est membre de la
Conférence Régionale des Grandes Ecoles
 
L'ensapLille est partenaire
de l'Université de Lille
Image