Image
Ecole nationale supérieure d'architecture et paysage de Lille
Image
Image
Image
Valider
Image
ensapl English
Image
Ecole nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille
Image
Études
  l  
Paysage
  l  
Généralités
Image
Image
Les études de paysage

>> Présentation de la réforme après cet article

Au sein de l'Université de Lille Nord de France, pôle de recherche et d'enseignement supérieur, l'école de Lille forme des architectes diplômés d'État et, depuis 2005, des paysagistes dplg, diplôme également délivré par l'ENSAP de Bordeaux et l'ENSP de Versailles (concours d'accès en commun).

En architecture et en paysage, les activités de recherche comme les enseignements sont structurés en quatre domaines qui permettent de concentrer l'attention sur des approches spécifiques à partir de situations caractéristiques des sociétés post-industrielles :
- conception, complexité, approches contemporaines
- histoire, théories et projets
- matérialité et culture constructive
- territoires en mutation et situations métropolitaines.

À Lille, la formation de paysagistes "généralistes" porte principalement sur la capacité à la conception et au projet, en abordant des aptitudes qui seront nécessaires pour des activités en agence de maîtrise d'œuvre (paysagistes, architectes, bureaux d'études...), dans la maîtrise d'ouvrage (services municipaux en charge des espaces publics et de l'urbanisme), dans l'aménagement et la gestion de territoires (parcs naturels régionaux)...

Les étudiants, recrutés à bac + 2 par concours national, sont formés en 4 années avec un total de 2.630 h encadrées : trois années de 800 h et une dernière année pour le Travail personnel de fin d'études, préparé au sein de séminaires thématiques (230 h).

Les enseignements, dont certains sont partagés avec l'architecture, se répartissent entre plusieurs approches : scientifiques (sciences de la vie et de la terre, reconnaissance des végétaux...) ; arts & techniques (ingénierie des ouvrages et des végétaux, représentation, design et formalisation...) ; sociales et culturelles (jeu d'acteurs, politiques publiques, droit, enjeux contemporains, histoire des jardins et du paysage, théories du paysage et la ville...).

Chaque semaine ordinaire, les enseignements comprennent des cours théoriques et magistraux, ainsi que des séances de travaux dirigés dites "laboratoire" (travail de représentation, d'expérimentation, d'analyse...) pendant deux journées, puis des ateliers de projet sur deux autres journées. Les grilles complètes des cours sont présentées sur les pages indexées pour chaque année. Des semaines complémentaires sont consacrées à des activités intensives : workshop international, voyages d'études, apprentissage des outils numériques, travail sur la lumière urbaine et l'éclairage etc.

Ainsi, la formation s'organise en une progression d'années et de semestres thématiques :
- 1ère année : outils, méthodes et concepts fondamentaux. Expérimentation, manipulation, processus de projet.
- 2ème année : problématiques de territoires. La ville, le projet urbain, les extensions urbaines, le paysage hors la ville, le paysage rural en devenir.
- 3ème année : transversalité des disciplines et des acteurs. Paysage en mutation, paysage soutenable. Territoires sensibles, pour des raisons sociales, écologiques, historiques...Séminaire d'initiation à la recherche et rédaction d'un mémoire.
- 4ème année : développement du TPFE (travail personnel de fin d'études) au sein de séminaires thématiques : Paysage soutenable et pensée technique ; Territoires et mutation ; Paysage, héritage et modernité. Séminaires d'approfondissement : art et commande publique ; philosophie et éthique ; maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'oeuvre ; génies techniques.

Trois stages en milieu professionnel permettent de se familiariser avec les réalités du métier : stage ouvrier en structure de botanique (1ère année / un mois minimum) ; stage de maîtrise d'œuvre (2ème année / un mois minimum) ; stage en structure publique (4ème année / dix semaines). Des parcours en échange Erasmus sont également possibles.
Image
Image
Image
Réforme des études de paysage

La formation des paysagistes va être bientôt réformée : un décret vient d'être publié au Journal Officiel pour remplacer le diplôme de paysagiste dplg par le diplôme d'Etat de paysagiste : le DEP.

La nouvelle formation prévoit la délivrance de ce diplôme au terme d'un cycle de 3 ans (bac+3 à bac+5). Les écoles qui délivreront ce diplôme pourront créer une formation en deux ans (bac+1 et bac+2), accessible juste après le baccalauréat.
 
L'ENSAP de Lille va donc bientôt mettre en place une nouvelle formation pour délivrer ce nouveau diplôme : le contenu du cycle conduisant au DEP est présenté dans les deux documents téléchargeables.

Il est également possible de télécharger le référentiel en trois parties, rattaché au nouveau DEP :
- référentiel "métier" indiquant le rôle social, professionnel et économique du paysagiste ;
- référentiel "compétences" mentionnant les différentes connaissances, aptitudes et compétences du paysagiste ; 
- référentiel "formation" indiquant l'organisation générale des études dans ce cycle menant au DEP.
Ce référentiel est publié ici sous une forme provisoire car il sera bientôt annexé à un arrêté avec, peut-être, quelques modifications.
 
Nous présenterons ici prochainement le contenu du CPEP, cycle préparatoire aux études de paysage en deux ans après le bac, accessible à partir de la plateforme Post-Bac.
 
Téléchargements
Image
Image
Image
Image
Image
ENSAPL Ecole nationale supérieure d'harchitecture et de paysage de Lille
Etude ENSAPL
Image
Image
Image
Image
Image
Image
L'ensapLille est membre de la
Conférence Régionale des Grandes Ecoles
 
L'ensapLille est partenaire
de l'Université de Lille
Image