CONCEPTION ET MAÎTRISE D’OUVRAGE URBAINE ALTERNATIVES (CoMUA)

L’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paysage de Lille propose une formation en urbanisme en partenariat avec l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de Lille : cette formation est proposée aux étudiants architectes et paysagistes qui souhaitent compléter leur formation initiale.

Pluridisciplinaire par principe, la formation construit de nombreux partenariats avec les associations, collectifs et structures institutionnelles qui explorent les alternatives urbaines. Elle inscrit ses étudiants dans un réseau de synergies en construction. Elle bénéficie de sa double localisation sur le site de l’Université et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage, mettant en condition les étudiants dans ce double environnement.

La pédagogie repose sur des bases de cours et de TD assurant les bases théoriques et méthodologiques de la conception en urbanisme (approche spatiale, environnementale, critique et sociale de l’urbain). Elle leur adjoint des formes pédagogiques très variées (workshops, voyages d’étude, stages, ateliers courts, ateliers longs, maquettes) articulées autour d’un axe central, le Grand Atelier.

L’échange des savoirs acquis par les étudiants avant leur inscription dans le parcours est favorisé par des séquences d’inter-enseignement. Les acteurs de la société civile sont invités à prendre une part active dans cet enseignement et à y développer une réflexivité accrue sur leur propre démarche.

La formation CoMUA

Les objectifs de la formation

Dans un contexte mondial d’incertitude climatique, énergétique, politique et économique, porteur de nouvelles questions urbaines (migrations, déconstructions, agricultures urbaines, perte de ressources, etc.) les méthodes et les outils de la planification urbaine et l’aménagement du territoire, tels qu’ils sont encore souvent utilisés en maîtrise d’ouvrage, apparaissent de plus en plus inadaptés. Simultanément, des méthodes alternatives s’inventent et se cherchent à travers de multiples initiatives, notamment de la société civile.

Le parcours CoMUA propose d’analyser, de questionner et d’expérimenter ces modalités de conception et de maîtrise d’ouvrage alternatives.

Il s’agit de former les urbanistes qui introduiront ces démarches à l’intérieur de la fabrique de l’urbain à une approche renouvelée du projet urbain, attachée à des situations expérimentales concrètes, testées sur la longue durée et nourries par des éclairages théoriques récents (urbanisme transitoire, urbanisme temporaire, urbanisme critique) mais inscrits dans l’histoire et les savoirs de l’urbanisme et du projet urbain. La formation de urbanistes bénéficie du double portage de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de Lille et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille (domaine Territoire).

Un stage de 5 à 6 mois en entreprise est obligatoire.

 

Les compétences visées

Savoirs théoriques :

  • Connaissances dans le domaine de l’aménagement et à la gestion des villes et des territoires et du développement durable.
  • Connaissances et méthodes d’analyses dans les domaines liés à l’urbanisme.
  • Connaissances sur les territoires et en définir les enjeux environnementaux (jeux d’acteurs, stratégies de développement, enjeux fonciers et les outils de mise en œuvre).
  • Connaissances nécessaires aux métiers de la maîtrise d’ouvrage et de l’Assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO).

Savoir-faire :

  • Problématiser une situation urbaine ou territoriale dans une perspective d’action collective à différentes échelles temporelles et spatiales
  • Maîtriser la chaîne des acteurs publics et privés.
  • Penser et concevoir des projets de territoires, prenant en compte les besoins actuels et futurs des territoires et de ses habitants.
  • Capacité d’argumenter une réflexion critique construite, sur les conditions de production, les politiques environnementales, etc.
  • Savoir construire une commande publique et une programmation d’action prenant en compte les réalités territoriales, politiques, juridiques, techniques et financières. Monter un dossier de demande de subvention.
  • Connaître les outils de la connaissance du foncier et prendre en compte le risque contentieux lors du montage de projet.
  • Conduire un projet mobilisant des compétences pluridisciplinaires (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion).

Savoir être :

  • S’adapter et prendre des initiatives.
  • S’adapter à différents contextes socio-professionnels et interculturels, nationaux et internationaux.
  • Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet collaboratif.
  • Capacité à la réflexivité sur sa pratique.

Le grand atelier

La conception en urbanisme alternatif repose sur des procédures longues et ouvertes, à l’intérieur desquelles l’intervention de l’urbaniste ne se limite pas à un segment précis et ponctuel. Cette approche du projet urbain nécessite une forte capacité à le reconfigurer sans cesse au gré de son appropriation par les acteurs sociaux. L’apprentissage d‘une telle compétence suppose une démarche longue, qu’un atelier semestriel ne permettrait pas de mener à bien. C’est pourquoi le Parcours CoMUA se construit autour d’un atelier de projet suivi sur les deux années du Master, le Grand Atelier. Son sujet, proposé par des acteurs de l’urbanisme alternatif, est traité selon des modalités pédagogiques successives (workshops, voyage d’étude, esquisses et maquette, temps de développement en groupe ou temps de recherches individuelles) mais fortement articulées les unes avec les autres. Cette expérience originale permet à l’étudiant de forger la démarche réflexive qui lui permettra de s’approprier de façon personnelle les enjeux et les méthodes d’un urbanisme alternatif à inventer.

Les partenaires professionnels

Pluridisciplinaire par principe, la formation construit de nombreux partenariats avec les associations, collectifs et structures institutionnelles qui explorent les alternatives urbaines. Elle inscrit ses étudiants dans un réseau de synergies en construction, qui alimente à la fois les sujets du Grand Atelier et les deux séquences de stage, adressées en priorité à des structures impliquées dans l’urbanisme alternatif.

Admissions et débouchés

Les admissions

Admissions

Les étudiants de l’ENSAPL pourront entrer directement en Master2 de la formation CoMUA :

– après leur diplôme d’Architecte ou Paysagiste d’Etat

– à la condition d’avoir validé l’UE préparatoire à l’urbanisme (9 ECTS) durant le Master/DEP (en remplacement d’une des trois UE “exploratoire” du cursus de base – voir Organisation de la formation)

Inscriptions

La première campagne de recrutement 2020-2021 du Master UA (M1 et M2) est lancée !

Fin des dépôts de candidature le 27 avril 2020

Deuxième campagne de recrutement :

  • ouverture : 24 aout 202024-ao
  • fermeture : 15-sept 2020 
  • jury : le 18 septembre

Résultats d’admission : le 20 septembre

Inscriptions en ligne >

Contact administratif :

 

Droits de scolarité en formation initiale

Pour l’année universitaire 2018-2019, les droits d’inscription fixant les droits de scolarité des établissements publics d’enseignement supérieur sont les suivants : 243 € taux plein et 159 € taux réduit.

Les débouchés

 Métiers visés

  • Chargé de mission en urbanisme
  • Chef de projet / Chargé.e mission Matériaux ressourcés
  • Chargé de projet en urbanisme
  • Chargé d’études Prospective territoriale
  • Chargé d’études observation
  • Chargé d’opérations – projet en urbanisme transitoire
  • Chargé de mission en gestion transitoire
  • Chargé de projets renouvellement et développement urbain
  • Architectes-urbanistes
  • Paysagistes

Poursuite d’études

La vocation première du master Urbanisme & aménagement est l’insertion professionnelle, néanmoins il est possible de poursuivre en doctorat.

Chaque année, quelques étudiants de cette mention s’inscrivent en thèse dans le laboratoire TVES-Lille (Territoires, villes, environnement & société) dans les disciplines aménagement de l’espace, urbanisme et géographie.

Le mastère spécialisé Créacity de Polytech’Lille permet aux titulaires du master Urbanisme & aménagement d’allier la double compétence en TNIC (Technologies numériques de l’information et de la communication) et ingénierie urbaine

L’organisation de la formation

Les enseignements du Master sont organisés autour de 3 Blocs de Connaissances et de Compétences (BCC). Chaque BCC représente un ensemble homogène et cohérent d’enseignements visant des connaissances et des compétences complémentaires qui répondent à un objectif précis de formation.

Le parcours se développe sur 2 années, mais une entrée en M2 est possible :

  • sur la base d’un diplôme d’Architecte ou Paysagiste d’Etat
  • à la condition de pouvoir argumenter une préparation à l’urbanisme durant le Master/DEP (équivalent à 9 ECTS et/ou 120h de cours)

L'UE préparatoire de l'ENSAPL

Le Master 2 CoMUA

MASTER 2

BCC DISCIPLINAIRES (TC*)

  • Stratégies (urbaines, foncières, économiques) et planification (habitat, déplacement etc).
  • Études et programmation urbaine.
  • Maîtrise des outils, enseignements en anglais.

BCC TRANSVERSALES (TC*)

  • Approche juridique de l’urbanisme.
  • Exercice de maquette de projet urbain.
  • Atelier de projet (atelier collectif réalisé en partenariat avec un organismeprofessionnel).
  • Projet étudiant (Mobile workshop II).

BCC THÉMATIQUES

  • Ressources; Processus et Inter-enseignements.
  • Stage & mémoire : 20/24 semaines en structure, rédaction d’un mémoire intégrant une réflexion théorique
    et méthodologique, soutenance orale devant un jury universitaire et professionnel.

*Les enseignements mutualisés entre plusieurs parcours sont indiqués par la mention tronc commun (TC)

Informations

Contactez-nous

Denis DELBAERE

Denis DELBAERE

Professeur

Bénédicte GROSJEAN

Bénédicte GROSJEAN

Professeure

Frédérique DELFANNE

Frédérique DELFANNE

Maître de conférences

x