Soutenance HDR de Béatrice MARIOLLE

2 Juin 2020 | Les actualités de la recherche, Nos actualités

Soutenance de l’habilitation à diriger les recherches (HDR) de Béatrice MARIOLLE (IPRAUS/AUSser) le vendredi 5 juin à 9h30 en situation confinée.

Membres du Jury

  • Valérie Arrault, Professeure des universités, Paul Valéry, Montpellier 3.
  • Pierre Frey, Professeur honoraires EPFL Enac.
  • Pascal Julien, Professeure des universités, Université de Toulouse II.
  • Nathalie Lancret, Chargée de recherche CNRS, ENSA Paris Belleville.
  • Bernadette Lizet, ethnologue, Directrice de recherche honoraire CNRS, Muséum national d’histoire naturelle.
  • Daniela Poli, Professeure, Universita Degli Studi Firenze.
  • Thierry Verdier, Professeur des universités, Paul Valéry, Montpellier 3. (Garant).
  • Frédérique Villemur, Professeure, ENSA Montpellier.

Résumé

Le dossier se compose de trois volumes :

Volume 1 : Parcours,  » Le vernaculaire comme une question contemporaine « 

Volume 2 : Recueil thématique des travaux et publications

Volume 3 : Texte inédit,  » L’architecture de l’acclimatation « 
Ce travail puise dans les disciplines du paysage, de la géographie, de l’ethnologie, pour nourrir une approche de l’architecture plaçant l’édifice au cœur d’enjeux sociaux et politiques. Ce dialogue instauré ou plutôt restauré entre ce qui serait « naturel », « social » ou « culturel » permet de relire quelques pans de l’histoire de l’architecture du 20ème siècle fondés sur la mise en scène de la quotidienneté et de la culture populaire, dans des périodes de crises  environnementales mais également théoriques, sociétales et politiques. Il s’intéresse à quelques architectes réfutant la standardisation au profit d’une connaissance des savoir-faire locaux.
Cet essai se présente comme une contribution à la saisie des territoires hérités notamment populaires, en se penchant sur les outils de leur réparation. Il développe les conditions épistémologiques et les hypothèses conceptuelles favorables à l’application de la notion d’acclimatation à l’architecture. Associer architecture et acclimatation revient à interroger les conditions d’adaptation des espaces existants, dans un dialogue sans cesse renouvelé entre les enjeux environnementaux, sociaux et esthétiques.

Béatrice MARIOLLE

Béatrice MARIOLLE

Professeur

x