Soutenance de thèse de Catherine MEYER-BAUD

27 Mai 2021 | Les actualités de la recherche, Nos actualités, Recherche, Thèses et HDR en cours

Le Mardi 8 juin à 14 heures, Madame Catherine Meyer-Baud soutiendra sa thèse intitulée : La maison Courtepaille (1959-2020). Une histoire d’architecture, en vue de l’obtention du grade de docteur de l’université de Lille.

Cette soutenance sera retransmise en direct via Zoom.

Membres du Jury

  • Danièle Voldman, directrice de recherche émérite, CNRS, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (examinatrice)
  • Richard Klein, professeur, ENSAP de Lille (directeur de la thèse)
  • Eric Monin, professeur, ENSAP de Lille (examinateur)
  • Pascal Ory, de l’Académie française, professeur émérite, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (rapporteur)
  • Gilles Ragot, professeur, université Bordeaux-Montaigne (rapporteur)

Résumé

La maison Courtepaille est un nouveau programme des Trente glorieuses, un restaurant-grill dédié aux usagers de la route qui circulent en automobile. La première ouvre le 15 août 1961, à Rouvray. Son architecture est reproduite en série jusqu’aux années 1990 plus d’une centaine de fois. Dans l’hexagone, son succès est quasi immédiat et reste inégalé. Mais hors de France, l’entreprise ne réussit pas à s’installer durablement. L’histoire de la maison Courtepaille révèle l’évolution de la société française dans cette période de croissance, de nouvelles mobilités, façons de consommer et de se restaurer ; et éclaire le processus par lequel cette transformation s’est opérée. Elle expose les mythologismes hérités du XIXe siècle et de l’école républicaine, et les modes qui ont fait son succès : le barbecue, les décorations rustiques et les chaumières. Elle dévoile l’expression d’une double utopie : celle d’une culture nationale unique, et celle d’une humanité « en même temps » archaïque et moderne.

Mots clés : Courtepaille, chaumière, nouveau programme, restauration rapide, gastronomie, hétérotopie.

Abstract

The Courtepaille house is a new program of the Trente glorieuses, a restaurant-grill dedicated to road users who travel by car. The first one opened on August 15, 1961, in Rouvray. Its architecture is reproduced in series until the 1990s more than a hundred times. In France, its success was almost immediate and remains unequalled. But outside France, the company did not succeed in establishing itself on a long-term basis. The history of the Courtepaille company reveals the evolution of French society in this period of growth, new mobilities, ways of consuming and eating; and sheds light on the process by which this transformation took place. It exposes the mythologies inherited from the 19th century and the republican school, and the fashions that made its success: the barbecue, country-style decorations and thatched cottages. It reveals the expression of a double utopia: that of a unique national culture, and that of a humanity « at the same time » archaic and modern.

Keywords : Courtepaille, thatched cottage, new program, fast food, gastronomy, heterotopia.

Photographie : Maison Courtepaille, Reims RN44 1972. Coll MEYERBAUD.

x